NOUVELLE CRÉATION

En avant première à La Cave Poésie
(Toulouse)

Après un premier album éponyme, le Duo Religo présente sa toute nouvelle création, une tétralogie tournée sur les différentes Lumières.

Depuis la création du monde, la lumière, mouvante, impalpable, fascine l’humanité. Tantôt chaleureuse, tamisée ou divine elle reste pour l’homme une source perpétuelle d’exaltation.

C’est de cette inspiration que Nicolas Algans et André Da Silva imaginent de véritables « partitions lumineuses » nous faisant voyager des paysages flamboyant aux remous ténébreux de l’âme en traversant le chemin de la lumière, symbole de vie qui efface nos peurs et fait renaître le jour.

23 > 27 juillet 2019 / 20h30

Infos pratiques :
6 > 13 €
cave-poesie.com
05 61 23 62 00
71 rue du Taur / Toulouse

L’ALBUM

Religo (2017)

Duo Religo

Quelque chose de… Quelque chose d’amérindien !
Ceux qui marchent debout.

En des temps moroses, plombés par la grisaille et la joyeuseté artificielle, deux musiciens nous apportent la lumière, chaleureuse et régénératrice. À une époque où l’utopie perd son droit de parole, deux hommes debout ont décidé de réenchanter la vie. Tel est le programme artistique auxquels nous convient André Da Silva et Nicolas Algans.
S’il faut une certaine forme de courage pour s’engager dans la voie nue du duo, surtout celle de l’association trompette/guitare dont il reste de larges pans à défricher, le duo Religo a aussi celui de ne pas céder aux sirènes de la futilité, ni à celles du formatage. Il est de la sorte parvenu à créer un son, chose en fin de compte rare et précieuse aujourd’hui. Comment crée-t-on un son ? Contrairement à ce que l’on pense, il ne s’agit pas uniquement d’une question de timbre. À ce paramètre, essentiel certes, doit s’en ajouter d’autres tels que l’écriture (cf. les arrangements subtils de chansons comme « Banc public » ou « Alone Together », ainsi rendues autant familières que proprement in-ouïes), la création d’un espace improvisatoire singulier, une dynamique rythmique distinctive, et un souffle mélodique vertueux. Alchimistes impétueux, Nicolas Algans  et André Da Silva sont ainsi parvenus à donner corps à ce son à part, le leur, autrement dit à une subjectivité créatrice autonome, portant haut ses valeurs existentielles, ses valeurs de désir.
Car il s’agit bien de désir dans la musique du duo : pur désir de créer sans autre souci que celui de l’instant dans le triptyque des « Good Morning » ; poussée du désir par l’improvisation qui découvre son chemin en le faisant (magnifiques solos du trompettiste sur « A Child Is Born » ou du guitariste sur « Wild Flower ») ; absolu désir de danses, de mouvements, de vie intense dans les rythmiques brésiliennes réinventées sous les doigts d’André Da Silva.
« Directe », « franche », « affirmée », « fière », « mâle »… tels sont quelques-uns des qualificatifs à même de désigner la musique par ailleurs directe, fraîche, profonde, d’un grand raffinement – d’apparence simple, elle s’avère en réalité d’une élaboration sans aucune indigence – proposée par ce duo d’authentiques artistes.

Ceux qui chantent debout – Ludovic FLORIN

Duo Religo - Nicolas ALGANS

Né en 1983 à Toulouse, Nicolas Algans est un trompettiste reconnu de la scène toulousaine. Après un parcours en musique étude (Bac F11), il obtient un D.E.M de musiques actuelles à Toulouse (TonTon Salut) et Perpignan (Serge Lazarevitch). En 2004 il se perfectionne à Montpellier avec des professeurs tel que Pierre de Bethmann, François Theberge ou encore Peter Giron.

Nicolas choisit la scène en premier lieu comme terrain de jeu et de développement musical et compte plus de 600 concerts à son actif en France et en Europe (Jazz, Salsa, Big Band, Gospell, Musique des Balkans, Musique Maloya,Bal Trad, Chanson…) avec entre autre le Big Band 31, l’Orchestre Initiative H (David Haudrechy),  Donaldo Flores ou encore le New Gospell Family et aussi une quizaine d’albums enregistrés en sideman (« Deus ex Machina », « Permiso para entrar », « Personsa non grata »…)

Fort de cette riche expérience musicale, il fonde en 2015 le Duo Religo avec André Da Silva, jeune et talentueux guitariste rencontré sur la scène toulousaine. Ils sortent ensemble leur premier album en mars 2017 ( produit par Nicolas Gardel ) avec lequel ils gagnent le tremplin de Jazz à Sète la même année. Un second album est en préparation.

Nicolas Algans est aussi co-leader d’un sextet de jungle jazz  « Shift » avec un album à venir en septembre 2018 et sideman de plusieurs projets( Siriuzz Jazz quintet vocal, Swing Vandals, Tribute to Horace Silver, Jazz Unit de TonTon Salut, David Kozak Sextet..)

Toujours en 2017 il intègre avec joie La Jovial Guiguinche mené par le trio Guilhem Verger, Hervé Duret et Maxime Rouayroux (supercargo) pour de nouvelles rencontres musicales à la croisée du jazz, de la chanson et des musique du monde.

Duo Religo - André DA SILVA

Guyanais d’origine brésilienne, André Da Silva grandit dans un contexte familial très musical grâce auquel il apprendra de manière autodidacte la musique.

Arrivé en France il débute des études supérieures à Toulouse en musicologie jazz et au conservatoire au cours desquels il découvre l’univers du jazz et des musique improvisées. L’Université lui permet de collaborer et de se former auprès d’artistes de renommée tels que Claude Tchamitchan, Enrico Pieranunzi ou encore Marc Ducret. Touché par le travail de ce dernier, il décide de poursuivre ses études en master de recherche autour sa musique.

C’est à la découverte de la guitare sept cordes en nylon, qu’André développe une grande intimité avec les différents répertoires des musiques populaires brésiliennes et sud-américaines.
Durant sa formation, il intègre de nombreux groupes oscillant entre Choro brésilien (Assim Assado) la Samba (Roda Boa)

En 2015 il fonde avec Nicolas Algans le Duo Religo, avec lequel il enregistre un premier album en 2017 (Produit par Nicolas Gardel). Le duo gagne également la même année le tremplin de Jazz à Sète. Un second album est en préparation avec un travail sur les différent types de langages dans l’improvisation. Il intègre en 2017 le trio Toulousain d’Ali Jackson.